Rechercher
  • Sonia Rousseau

A comme Allumettier




Durant ce challenge A-Z de 2021, nous allons partir à la découverte des métiers perdus, ou qui persistent tant bien que mal dans le temps, malgré les nouvelles technologies.


Qu'est-ce que le métier d'allumettier ?

"C'est une personne qui fabrique et qui vends des allumettes."



Le métier entre 1600 et 2000


C'est un métier majoritairement masculin.

On compte moins de 5% de femmes pratiquant le métier d'allumettier.


C'est un métier que l'on retrouve principalement en France, particulièrement dans les grandes villes. Le foyer mère de ce métier de feu est Lille.


Voici le nombre d'allumettiers que l'on retrouve selon les recensements menés par le site collaboratif Geneanet :

Entre 1600 et 1700 : 46 allumettiers.

Entre 1700 et 1800 : 270 allumettiers.

Entre 1800 et 1900 : 1 122 allumettiers.

Entre 1900 et 1950 : 818 allumettiers.

Entre 1950 et 1975 : 307 allumettiers.

Entre 1975 et 2000 : 45 allumettiers.




Les risques du métier d'allumettier


Les allumettiers devaient être munis d'un seau d'eau pour éteindre les départs d'incendie.


Jusqu'en 1913, les allumettiers étaient exposés à une maladie qui détruisaient les os de la mâchoire, mais conduisait aussi à la perte des dents. Parfois, la seule solution pour stopper cette maladie était l'ablation de l'os atteint. Cela défigurait malheureusement les victimes de cette maladie.


Cette maladie qui touchait les allumettiers était dû à l'utilisation du phosphore blanc.




Qui étaient les allumettiers ?


De leur prémices aux années 1870, les allumettiers, c'est-à-dire ceux qui fabriquaient et vendaient des allumettes, étaient un métier qui relevaient de l'imitation privées. C'était principalement de petits paysans ou artisans qui complétaient leur revenus par le biais de cette activité.


A partir des années 1870, un tournant s'effectue suite à la crise financière de la guerre de 1870 où l'on voit qu'une taxe est prélevée sur les allumettiers. Suite à de nombreuses fraudes, l'Etat décide de poser son monopole sur la vente et la fabrication des allumettes, à partir du 2 août 1870.




Quelles étaient les missions de l'allumettier ?


Tout le long de cet article, vous avez pu remarquer les différentes illustrations qui composent les différentes étapes de la fabricant des allumettes, qui débute par un débitage du bois (illustration 1), puis par une mise en presse (illustration 2), pour ensuite un trempage à la presse (illustration 3). Enfin, vous avez l'étape du soufrage des allumettes à la main (illustration 4).


Si l'on veut retenir deux opérations de l'allumettier, nous pouvons les citer :

- Confection des bâtonnets, souvent en bois, taillés au couteau.

- Confection du bouton chimique.


Avez-vous des allumettiers dans votre arbre généalogique ?


Si vous avez des ancêtres qui ont exercés cette profession d'allumettier ou si vous connaissez plus d'informations sur ce métier, n'hésitez pas à laisser un commentaire !





108 vues2 commentaires

Posts récents

Voir tout