Rechercher
  • Sonia Rousseau

D comme Dominotier






Durant ce challenge A-Z de 2021, nous allons partir à la découverte des métiers perdus, ou qui persistent tant bien que mal dans le temps, malgré les nouvelles technologies.


Qu'est-ce que le métier de dominotier?

"Fabricant et/ou marchand de papiers peints et d'estampes."
"Marchand de dominoterie (papier marbré et coloré) et estampes".

L'Institut national des métiers d'art de France propose une autre définition du métier de dominotier qui est celui qui "imprime des feuilles mobiles, les "dominos" utilisés pour les garnitures de meubles ou de pièces d'appartement. Rattaché à cette profession, le marbreur crée des papiers marbrés. Il place les couleurs sur une gomme végétale, le papier est plongée dans une cuve, immédiatement retiré et rincé. Le fabricant de papier peint imprime les motifs à partir de matrices de bois gravé sur un papier "à la forme"".



Le métier entre 1600 et 2000


C'est un métier entièrement masculin, même si l'on retrouve 2% de femmes exerçant ce métier entre 1700 et 1800.


C'est un métier que l'on retrouve principalement en France, avec un foyer principal à Paris, mais aussi à Vittel. C'est un métier qui est fortement présent dans la région parisienne.


Voici le nombre de dominotier que l'on retrouve selon les recensements menés par le site collaboratif Geneanet :

Entre 1600 et 1700 : 23 dominotiers.

Entre 1700 et 1800 : 87 dominotiers.

Entre 1800 et 1900 : 175 dominotiers.

Entre 1900 et 1950 : 44 dominotiers.

Entre 1950 et 1975 : 12 dominotiers.

Entre 1975 et 2000 : 5 dominotiers.





Le métier de dominotier


Le dominotier appartient à une corporation, celle des "cartiers-feuilletiers-maitres dominotiers".


Les premiers statuts de cette corporation datent de 1540 et stipulent que le dominotier avait le droit de "fabriquer le papier marbré et tout autre papier diversement peint de figures que le peuple appelait autrefois domino".


A partir du 18 juillet 1600, un arrêt est promulgué par le Parlement de paris en faveur des dominotiers.



Le savoir-faire des dominotiers


Qu'est-ce que le papier peint dominotier ?


C'est un papier imprimé et coloré où l'on va retrouver des feuilles décorées de petits motifs répétitifs imprimés à la planche.


Où retrouve-t-on ces papiers peints ?


Les papiers peints réalisés par les dominotiers peuvent servir de décoration murale ou pour embellir des objets comme des malles. On le retrouve aussi pour doubler les coffres, les armoires ou même les tiroirs. Il peut se retrouver dans un carton à chapeaux en tant que garniture ou bien pour décorer les cheminées. On retrouve ce papier peint un peu partout dans les habitats : sur les murs des garde-robes, à l'intérieur des meubles, sur les murs...


On les retrouve aussi régulièrement autour des imprimés (cahiers, fascicules), ce qui est extrêmement intéressant pour ceux qui étudient les livres anciens. En effet, la feuille de dominos est utilisée comme les papiers à la colle, les papiers dorés-gaufrés ou les papiers marbrés, qui embellissent les ouvrages.


L'utilisation du papier peint en tant que couverture de livre peut s'expliquer par son faible coût qui est très attractif tant pour le relieur que pour le lecteur. Cependant, il est plus rare que les reliures de veau, puisqu'il d'autant plus fragile et qu'il intéressant très peu les collectionneurs.


De même, la technique de fabrication des dominotiers est comparable à l'image imprimé ou à l'estampe, qui permettent d'étudier l'historiographie de l'art.



La réalisation du papier peint dominotier


Afin de créer un papier peint dominotier, le fabricant imprime, sur un papier "à la forme", des motifs à partir de matrices de bois gravé. A noter que l'impression peut être également réalisée en continu par des cylindres gravés.


En fonction du support (papier, feuille ou carte), l'impression des motifs gravés peut se faire par différents procédés dont la xylographie, en taille d'épargne sur du bois. Le bloc de bois qui contient le motif est appelé "patron" et est ensuite encré en noir ou en couleurs. Ensuite, on le passe à la presse.




L'atelier OFFARD à Tours


Aujourd'hui, il reste un atelier où l'on retrouve des artisans-dominotiers : l'atelier OFFARD à Tours (Avenue André Maginot). L'atelier fut fondé par François-Xavier RICHARD, qui en est aujourd'hui le directeur depuis 1999.


Cet atelier est l'image même de la perpétuation d'un savoir-faire unique : la création de papiers peints décorés dont le motif a été imprimé à la planche de bois et les couleurs appliquées au pinceau ou au pochoir. On y reproduit les techniques utilisées par les grandes usines du XVIIIe et du XIXe siècles, tout en y amenant une innovation, sans que celle-ci n'affecte la manière traditionnelle.


L'atelier OFFARD est souvent appelé pour des chantiers de restauration ou de reconstruction dans les monuments historiques.


C'est le cas en 2015 où l'atelier a reconstitué un papier peint carton cuir de 1860 pour le décor du salon d'un grand hôtel particulier à Paris.



Avez-vous des dominotiers dans votre arbre généalogique ?


Si vous avez des ancêtres qui ont exercés cette profession de dominotier ou si vous connaissez plus d'informations sur ce métier, n'hésitez pas à laisser un commentaire !





254 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout