• Sonia Rousseau

P comme Rosa PARKS (McCAULEY)


« J'ai appris au fil du temps que lorsque nous sommes fermement résolus, la peur diminue. Savoir ce qui doit être fait, fait disparaître la peur »





SA NAISSANCE


Rosa PARKS nait le 4 février 1913 à Tuskegee en Alabama aux Etats-Unis.

SA FAMILLE

Rosa est l'aîné d'un frère Sylvester McCAULEY, de l’union de James McCAULEY et Léona EDWARDS.




ARBRE GÉNÉALOGIQUE


Rosa PARKS connait une enfance difficile entre quelques soucis de santé comme une angine chronique, et aussi le divorce de ses parents. Elle grandit donc chez ses grands-parents maternels.


Rosa reçoit une éducation de la part de sa mère jusqu'à ses onze ans. Ensuite, elle intègre la Montgomery Industrial School for Girls, une école primaire pour les afro-américaines.


Ensuite, elle part à l'Alabama State Teachers College for Negroes, une école pour les afro-américains. Malheureusement, elle ne peut terminer ses études puisqu'elle part s'occuper de sa grand-mère et de sa part, malades.


SON MARIAGE


Rose PARKS se marie en décembre 1932 en Alabama avec Raymond PARKS.




SES ACTIONS MILITANTES


Rosa PARKS commence à s'intéresser à la question de la ségrégation par le seul parti de l'Alabama qui assume pleinement cette contestation. Il s'agit du Parti communiste des Etats-Unis États-Unis d'Amérique.


Elle a côtoyer le monde militant en faveur des personnes de couleur avec son mari, qui est membre de la National Association for the Advancement of Colored People (NAACP) de l'Alabama.


Ensuite, en 1940, les deux époux PARKS deviennent membres de la Montgomery Voters League afin d'aider leur communauté à s'inscrire sur les listes électorales, notamment les tests nécessaires pour y accéder.


En décembre 1943, elle s'engage dans le mouvement American Civil Rights Movement, qui fait parti de la NAACP. Elle y tient le rôle de secrétaire. Elle y restera jusqu'en 1957.


La date qui fait référence à la résistance de Rosa PARKS est celle du 1er décembre 1955 où elle refuse de laisser sa place à un Blanc, pour aller s'asseoir au fond du bus. En effet, dans les bus (de Montgomery), les Blancs pouvaient s'installer devant, sur les 4 premiers rangs, et les Noirs se plaçaient au fond du bus.


Pour cet acte, elle sera jugée et inculpée. Cela va déclencher plusieurs actions dont un rassemblement devant une église baptiste afin de fonder une association : Montgomery Improvement Association. Martin LUTHER KING en sera le président.


Durant les 381 jours suivant l'arrestation de Rosa, on voit un boycott des bus de Montgomery, jusqu'à ce que la Cour suprême des Etats-Unis décide de statuer sur un arrêt comme quoi la ségrégation dans les bus n'est pas constitutionnelle. Votée le 13 novembre 1956, elle se met en application le 20 décembre à Montgomery. Le boycott cesse immédiatement.


Il faut noter que Rosa PARKS n'est pas la seule femme à avoir faire opposition à la ségrégation dans un bus. On peut citer Irene MORGAN, Claudette COLVIN, Lucille TIMES ou même un joueur de baseball, Jackie ROBINSON.


A la suite de ses combats contre la ségrégation, plusieurs lois interviennent comme le Civil Rights Acte, loi interdisant toute forme de discrimination dans les lieux publics en 1964, et le Volting Rights Acts, loi supprimant les tests pour s'inscrire sur les listes électorales en 1965.


En février 1987, un institut est créé : le Rosa and Raymond Parks Institute for Self Development. Celui-ci organise des visites en bus afin de montrer les lieux symboliques pour l'obtention des droits civiques.


SON DÉCÈS


Rosa PARKS décède le 24 octobre 2005 à Détroit, dans le Michigan des Etats-Unis, à l'âge de 92 ans.


5 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout