Rechercher
  • Sonia Rousseau

O comme Orfèvre




Durant ce challenge A-Z de 2021, nous allons partir à la découverte des métiers perdus, ou qui persistent tant bien que mal dans le temps, malgré les nouvelles technologies.


Qu'est-ce que le métier d'orfèvre ?

"Un orfèvre est un artisan qui fabrique et/ou vend des objets de parure ou de décoration en métaux précieux finement travaillés, notamment des chandeliers, des couverts, de la vaisselle, des ornements d’église (calices, ciboires, patènes, coffrets reliquaires)."



Le métier entre 1600 et 2000


C'est un métier majoritairement masculin.

On compte moins de 5% de femmes pratiquant le métier d'orfèvre.


C'est un métier que l'on retrouve principalement en France et en Belgique. L'orfèvre est également présent dans les grandes villes européennes et au Québec, notamment à Ottawa.


Voici le nombre d'orfèvres que l'on retrouve selon les recensements menés par le site collaboratif Geneanet :

Entre 1600 et 1700 : 29 446 orfèvres.

Entre 1700 et 1800 : 46 504 orfèvres.

Entre 1800 et 1900 : 32 646 orfèvres.

Entre 1900 et 1950 : 8 330 orfèvres.

Entre 1950 et 1975 : 3 423 orfèvres.

Entre 1975 et 2000 : 1 649 orfèvres.


Etymologie d'orfèvre


Du latin auri et faber, le terme d'orfèvrerie signifie "artisan de l'or.




Les spécialités du métier d'orfèvre


Le métier d'orfèvre comporte plusieurs spécialités, qui peuvent devenir des métiers à part entière.


Le planeur


La spécialité du planeur va être de mettre en forme une pièce. Le planeur va utiliser diverses techniques pour former la pièce comme le martelage qui utilise la forge et la dinanderie, l'emboutissage ou encore la rétreinte. Le planeur utilise également le planage.


Le tourneur-repousseur


La spécialité du tourneur-repousseur va être de mettre en forme les pièces à l'aide d'un tour. Pour cela, il va utiliser un outil à repousser qui va plaquer la feuille de métal initiale sur la forme insérée dans mandrin.


Le monteur


La spécialité du monteur va être de s'occuper de l'assemblage des différentes pièces du bijou. Il va principalement pratiquer la soudure. Il arrive que ce soit le monter qui s'occupe de dorer ou d'argenter les pièces.


Le ciseleur


La spécialité du ciseleur va être de réaliser tous les petits détails de chaque pièce en utilisant la technique de la ciselure. Cela se pratique sur des pièces planées ou tournées. Il peut également réaliser les découpes sur les pièces.


De même, la spécialité du ciseleur va être de reprendre les pièces de fonderie pour les retravailler. Il peut proposer une finition avec des mats ou des motifs.


Le polisseur-aviveur


La spécialité du polisseur va perte de s'occuper de la finition et de l'état général de toute la surface des pièces. Il va utiliser un tour à polir ou bien réaliser les finitions à la main.


Le restaurateur


En corrélation avec la spécialité de polisseur-aviver, le restaurateur va être en charge de redonner l'éclat des pièces. Pour cela, il utilise régulièrement un travail de planage, de montage ou de polissage, même s'il peut utiliser toutes les techniques du métier. Pour restaurer au mieux une pièce, il convient de vérifier son origine et les méthodes appliquées pour sa création.



Avez-vous des orfèvres dans votre arbre généalogique ?


Si vous avez des ancêtres qui ont exercés cette profession d'orfèvre ou si vous connaissez plus d'informations sur ce métier, n'hésitez pas à laisser un commentaire !





12 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout