• Sonia Rousseau

M comme Wangari MUTA MAATHAI


« Plantons des arbres et les racines de notre avenir s'enfonceront dans le sol et une canipée de l'espoir s'élévera vers le ciel »





SA NAISSANCE


Wangari MUTA nait le le 1er avril 1940 à Ihithe au Kenya.


SA FAMILLE

Hubertine est l'aînée d'une fratrie de 6, d'une famille de fermiers du peuple kikuyu. Malheureusement, je n'ai trouvé aucune information sur sa famille.


Cependant, on sait que les kikuyus sont un peuple basé en Afrique de l'Est, notamment en Kenya. Ce sont principalement des fermiers.



SON ENFANCE


Par sa place d'aînée de la famille, elle va être en charge de s'occuper de ses frères et soeurs, mais aussi des tâches ménagères de la maison. Elle pourra tout de même effectue une scolarité, ce qui est rare pour des filles chez les kikuyus.


Après l'école primaire de Ihithe, elle part au Couvant Loreto à Limuru. Elle obtient son bacculaurat en 1959, et elle obtient une bourse l'année suivante pour étudier dans une école américaine.


En 1964, elle devient la première femme de l'Afrique de l'Est à obtenir une licence en biologie. De même, pour son doctorat qu'elle obtient dans le Kansas. Elle continuera ses études quelques années plus tard afin d'obtenir un diplôme d'assistante vétérinaire en 1971.


SON MARIAGE


Wangari MUTA se marie avec Mwangi MATHAI.



De cette union, ils auront 3 enfants dont Waweru, Wanjira (ci-dessous) qui suivre la voie de sa maman et Muta.




SES ACTIONS EN FAVEUR DE L'ENVIRONNEMENT


Wangari est connue pour ses actions en faveur de l'environnement. D'ailleurs, elle reçoit même un Prix Nobel de la Paix pour "sa contribution en faveur du développement durable, de la démocratie et de la paix". Il faut noter que c'est la première femme d'origine africaine à recevoir ce prix !


En 1977, elle fonde un mouvement : le Green Belt Movement, en français, le Mouvement de la ceinture verte. Ce mouvement a pour but de lutter contre la déforestation et l'érosion des sols. C'est un mouvement qui concerne principalement les femmes du Kenya puisque ce sont elles qui sont en charge de la récolte du bois.


Suite à ce mouvement et ses actions, Wangari est surnommé "la femme des arbres".


En 1977, elle sera aussi membre du Conseil national des femmes du Kenya connu sous le nom du Maendeleo Ya Wanawake Organization.


En 2003, elle fonde même un parti écologiste : le Parti vert Mazingira. La même année, elle est nommée ministre-adjointe à l'Environnement, aux Ressources naturelles et à la faune sauvage.


SON DÉCÈS


Wangari MUTA décède le 25 septembre 2011 à Nairobi au Kenya.





6 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout