top of page
  • Sonia Rousseau

Janvier - Une cloche


Durant l'année 2023, je participe au Challenge de l'UPRO-G qui consiste à publier un article par mois sur un sujet précis. En janvier, c'est la cloche.


Une cloche d'église qui résonne dans un village... voici le son quotidien qu'avait nos ancêtres, son qui rythmait leur vie quotidienne, du matin au coucher, du lundi au dimanche.


Savez-vous que chaque moment de vie était marqué par un son différent de cloche ?



Carte postale représentant l'église et la place de l'Église

à Saint-Jean-de-Monts, en Vendée.



La sonnerie horaire

Tous les quarts d'heure, la cloche de l'église sonne afin de rythmer la journée des habitants.

Aujourd'hui, cette tradition se perpétue, même s'il arrive que certaines communes ne font sonner la cloche que toutes les heures.


La sonnerie du couvre-feu

Ce son de cloche sonne aussi un moment temporel puisqu'il marque la fin de la journée, indiquant alors l'heure de fermetures des magasins et des enseignes de la ville.

Aujourd'hui, cette sonnerie n'est plus, sauf quelques villes qui continue de l'appliquer, notamment dans le Nord de la France.


L'Angélus

Sonnerie à interprétation religieuse catholique, l'Angélus marque l'appel à la prière de la population. Elle se manifeste par 3 tintements à la suite, au nombre de 3 fois par jour.


Les Offices religieux

Tout comme l'Angélus, les offices religieux sont un marqueur temporel catholique représentant les sept offices journaliers. On peut retrouver cette sonnerie notamment lors des fêtes religieuses comme Noël.


Le tocsin

Aussi connu sous le nom de l'Alerte, cette sonnerie porte bien son nom puisqu'elle servait à alerter la population de toute catastrophe qu'elle soit naturelle (incendie) ou humaine (invasion).

Aujourd'hui, on a plutôt des sirènes municipales qui vont être plus significatives, notamment dans notre société qui est plus bruyante qu'autrefois.


Le Glas

Le glas est la sonnerie qui marque l'annonce d'un décès. C'est l'une des sonneries la plus connue, même si aujourd'hui, on n'arrive pas forcément à décrypter les informations dans le nombre de coups de la cloche. En effet, les coups n'étaient pas de la même intensité si c'était un homme ou une femme qui était décédé ou même un enfant.


L'abandon d'un enfant

Cette sonnerie, peu habituelle, et n'étant pas sonnée dans toute la France, mais surtout dans le Sud-Ouest, retentissait jusqu'à ce qu'une personne vienne récupérer l'enfant abandonné au pied de l'église.


La convocation

La cloche de l'église pouvait également sonner lors de convocations municipales, afin de pouvoir transmettre à la population les nouvelles des alentours ou les décisions prises durant une séance.



Et vous ?

Habitez-vous dans un village ou une commune qui fait retentir encore sa cloche d'église pour marquer les évènements d'une journée ?


13 vues0 commentaire
bottom of page