Rechercher
  • Sonia Rousseau

I comme Ivoirier






Durant ce challenge A-Z de 2021, nous allons partir à la découverte des métiers perdus, ou qui persistent tant bien que mal dans le temps, malgré les nouvelles technologies.


Qu'est-ce que le métier d'ivoirier ?

"L'ivoirier est un fabricant d'objets en ivoire ou en os tels que des éventails, des boîtes (tabatières, boîtes à bijoux), des objets religieux (crucifix, chapelets) ou des objets de jeux (billes de billard, dés, échecs et dominos)."


Le métier entre 1600 et 2000


C'est un métier masculin où l'on ne retrouve aucune femme.


C'est un métier que l'on retrouve principalement à Dieppe en France. Deux autres villes sont aussi le lieu de concentration du métier d'ivoirier : Le Havre et Paris.


Voici le nombre d'ivoiriers que l'on retrouve selon les recensements menés par le site collaboratif Geneanet :

Entre 1600 et 1700 : 13 ivoiriers.

Entre 1700 et 1800 : 102 ivoiriers.

Entre 1800 et 1900 : 162 ivoiriers.

Entre 1900 et 1950 : 65 ivoiriers.

Entre 1950 et 1975 : 15 ivoiriers.

Entre 1975 et 2000 : 13 ivoiriers.



Comment travaille l'ivoirier ?


Le matériau principal de l'ivoirier est l'ivoire d'éléphant, matériau qui est réglementé pour la protection de l'animal. L'ivoire est travaillé à sec ou à l'eau, tout en respectant le sens du fil de cette matière assez dense.


En plus de l'ivoire d'éléphant, on va retrouver des matériaux d'origine animale comme les os, le nacre, le bois de cerf ou la corne.


L'ivoire est transformé par façonnage, tournage ou sculpture, en relief ou en ronde-bosse. Pour cela, l'ivoirier cale sa pièce sur un coussin en cuir rempli de sable.


Les outils utilisés par l'ivoirier sont les scies à chantourner, les limes, les gouges, les fraises électriques, les râpes et le burin pour les plus petits détails. On retrouve également des ongles, des échoppes, des rifloirs et des compas à griffer.


L'encre est également utilisé lorsque l'on veut y imposer des motifs.





Le port de Dieppe


Dieppe est la ville mère, le foyer des ivoiriers. En effet, grâce à son port, Dieppe est la première ville de France à faire de l'importation de défenses d'éléphants, cela dès le XVIe siècle. Puis, Dieppe est devenu l'un des principaux centres de production d'ivoire d'Europe, avec ses sculptures sur ivoire, ce qui a perduré jusqu'au XXe siècle.


Le métier d'ivoirier aujourd'hui


Aujourd'hui, on compte très peu d'ivoiriers. En effet, en 2016, on en comptait seulement 5 en France, à Dieppe.


Cela s'explique par la nouvelle réglementation donnée par les ministères de l'Environnement et de l'Agriculture qui dit "la fabrication d'objets utilisant de l'ivoire est désormais interdite". Cette réglementation inclut également l'ivoire récolté avant 1975. Cela veut donc dire que les ivoiriers ne peuvent plus exercer leur métier.



Avez-vous des ivoiriers dans votre arbre généalogique ?


Si vous avez des ancêtres qui ont exercés cette profession d'ivoirier ou si vous connaissez plus d'informations sur ce métier, n'hésitez pas à laisser un commentaire !





29 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout