• Sonia Rousseau

I comme Dolores IBARRURI


« Es mejor morir de ipe que vivir toda une vida arrodillado » - 1936





SA NAISSANCE


Dolorès IBARRURI nait le 9 décembre 1895 à Gallarta, dans la région de Biscaye en Espagne.


SA FAMILLE

Dolorès est le 8e enfant d’une fratrie de 10, de l’union de Juan IBARRURI et de Juliana GOMEZ. On n'a que très peu d'informations au sujet de ses parents ainsi que de ses grands-parents.


On sait que son enfance est marqué par le catholicisme, et par le côté conservateur de son père. Elle tente de faire des études d'institutrice mais sans y parvenir puisque ses parents n'ont pas les moyens pour payer de longues études à leurs enfants.



ARBRE GÉNÉALOGIQUE


Dolorès grandit entouré de ses frères et soeurs, même si elle ne les connaitra pas tous au vu des décès infantiles que va subir la famille Ibarruri. Ceux-ci sont :

  • Dominga Norberta (1882-1883),

  • Ynocencio (né en 1883),

  • Cecilia (1885-1894),

  • Teresa (née en 1888),

  • Hipolito (né en 1889),

  • Dominga Rafaela (née en 1891),

  • Ester (née en 1893),

  • Felisa (1897-1898),

  • Alberto (né en 1899).


SON MARIAGE


Dolores IBARRURI se marie en février 1916 à Gallarta en Espagne avec RUIZ GABINA Julian.



Ensemble, ils auront 5 enfants dont des triplés, mais peu d'entre eux survivront.


Tout d'abord, elle accouche en 1916 d'une fille, Ester RUIZ IBARRURI, qui décède en 1919.


Ensuite, son second enfant est un fils, Rubèn RUIZ IBARRURI, qui lui survivra plus longtemps, même s'il décède à seulement 22 ans (voir ci-dessous)


En 1923, elle accouche de triplés : Amagoia RUIZ IBARRURI, qui ne survit pas, Azucena RUIZ IBARRURI, qui décède à l'âge de 2 ans, et Amaya RUIZ IBARRURI qui va vivre et suivre les pas de sa mère.



Enfin, Dolores et son mari Julian auront une dernière fille : Eva RUIZ IBARRURI, qui va naitre et décédé la même année, en 1928.



SES ACTIONS POLITIQUES


Dolorès est connue par son pseudonyme "La Pasionaria" qui lui est attribuée en raison de sa mobilisation notamment lors de la grève générale de 1917 en Espagne, mais aussi pour ses autres engagements politiques par la suite.


Dès 1919, elle s'identifie au mouvement communiste. En effet, en 1920 elle aide à la fondation du Parti communiste espagnol. Elle sera même déléguée au 1er congrès du Parti en 1922 ainsi qu'en 1927. Elle sera même élue au Comité central du Parti communiste espagnol en 1930. En 1942, elle y est élue secrétaire générale, puis en 1960, présidente.


En 1933, alors qu'elle est à Moscou, elle fonde une association pour les femmes afin de lutter contre le fascisme et la guerre : Mujeres Antifascistes.


En juillet 1936, la guerre civile éclate en Espagne et elle prononce un slogan qui est très connu : "No pasaran !". Elle s'engage auprès des soldats républicains, non pas par les armes, mais par des discours afin de leur remonter le moral.


Enfin, il est important de noter qu'elle est également engagée auprès des femmes, notamment par son adhésion en tant que membre à la Fédération démocratique internationale des femmes.


SON DÉCÈS


Dolorès IBARRURI décède le 12 novembre 1989 à Madrid en Espagne, à l'âge de 93 ans, à la suite d'une pneumonie.






















10 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout